actualités

28 fév 2018
rencontre sur le stand de l'Inra autour des Moocs
Les Moocs : l’expérience d’Agreenium
email imprimer

« Les Moocs sont devenus une activité essentielle d’Agreenium depuis la création de l’Institut en 2015 », a déclaré le directeur d’Agreenium, Claude Bernhard à l’issue de la rencontre organisée sur le stand de l’Inra mercredi 28 février au salon de l’agriculture, consacrée à un premier bilan des usages des Moocs.  Depuis la première session du Mooc Agro-écologie porté par Montpellier SupAgro en novembre 2015, 4 sessions de Moocs ont été joués en 2016, 12 en 2017 et une vingtaine en 2018.

Le rôle d’Agreenium est de coordonner l’offre de formation de ses membres, de l’accompagner par une recherche de partenaires, par un financement et de la rendre visible sur la plateforme FUN-MOOC. A l’issue de la riche production de ces deux dernières années, les équipes pédagogiques qui les conçoivent peuvent déjà tirer quelques leçons des usages qui en ont été faits.

Stéphane de Tourdonnet, responsable du Mooc agro-écologie, à Montpellier SupAgro, explique que l’usage des Moocs interroge les enseignants et les écoles sur la question de l’innovation dans la transmission pédagogique. Par exemple, après avoir été joué, le mooc agro-écologie se prolonge dans d’autres actions : il a été utilisé dans les parcours de formation de Montpellier SupAgro et il sert de carte de visite pour rencontrer des partenaires et bâtir de nouveaux parcours pédagogiques.

Emmanuelle Soubeyran, directrice générale de VetAgro Sup, a expliqué la démarche qui a conduit VetAgro Sup à porter un premier Mooc sur l’agriculture biologique :  une sensibilisation et un savoir-faire de ses équipes, l’engagement des chercheurs de l’Inra et la mobilisation d’expertises particulières d’AgroParisTech, de Bordeaux Sciences Agro et de l’Institut technique de l’agriculture biologique. Le mooc a été construit pour une cible large avec la volonté d’apporter des informations et de questionner les publics afin de développer l’interactivité sur ce sujet de société.

En réunissant entre 800 à 12 000 apprenants issus à chaque fois d’une centaine de pays, le mooc, nouveau format de formation semble avoir rencontré son public. Même si de nombreuses questions se posent encore, comme son modèle économique, son évaluation et la valeur de ses attestations, sa place dans les parcours de formation, les témoignages de la rencontre ont montré que les moocs étaient un support de choix pour illustrer le lien formation et recherche, à destination d'un très large public.

La vidéo de la rencontre sera bientôt disponible.

Télécharger "Les MOOCs, du projet de formation aux usages"

 

Ajouter un commentaire

Articles liés