actualités

19 fév 2016
Loi d’avenir en actes : focus sur l’Institut
email imprimer

Dans le cadre de la journée « La loi d’avenir en actes », le 11 février dernier au ministère de l’agriculture, l’alimentation et la forêt, une présentation de l’Institut a été faite dans le cadre des dispositions du titre 4 de la loi, consacré à l’enseignement, la formation, la recherche et le développement agricoles et forestiers. 

En introduction de cette journée, Stéphane Le Foll, le ministre de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt a rappelé la raison d’être « de ce fameux institut qui regroupe les grands enjeux agricoles, vétérinaires et forestiers de France » afin de garder la cohérence des actions menées par le ministère dans le domaine de la formation et de la recherche.

Au cours de la table ronde consacrée aux avancées de la mise en oeuvre du Titre 4 de la loi, la directrice adjointe de la direction générale de l’enseignement supérieur, Valérie Baduel,  a indiqué que les objectifs de coopération donnés aux membres de l’Institut ont déjà donné lieu à des chantiers importants engagés de façon collaborative.

Marion Guillou, présidente du conseil d’administration de l’Institut a précisé les actions faites par l’Institut au nom de ses membres parmi les deux missions prioritaires que sont l’université numérique et la coopération à l’international. Le MOOC  sur l’agroécologie conçu par Montpellier Supagro a recueilli depuis son lancement en septembre 2015, 12 200 inscriptions venant d’une centaine de pays. Ce module de 6 semaines de cours a déjà permis la délivrance de 1 000 certificats de réussite. Son extension à l’Indiaocéanie est souhaitée par les universités et les gouvernements de cette région du monde. Marion Guillou a également évoqué le projet d’accompagnement du Sénégal pour la création d’une université agronomique, qui devrait mobiliser les membres pendant 5 ans.

Articles liés