UMR 1342 - Laboratoire des symbioses tropicales et méditerranéennes (LSTM)

L'UMR LSTM se définit comme une unité de microbiologie et de biologie des plantes, centrée sur une approche intégrative pluridisciplinaire allant de la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans l'établissement des symbioses à leur rôle dans les services écosystémiques, en passant par l'analyse de la biodiversité des microorganismes symbiotiques.
L'unité œuvre au développement des connaissances sur le fonctionnement, la diversité et le rôle écologique des symbioses en milieu tropical et méditerranéen. Les travaux ont pour finalité la meilleure gestion des ressources symbiotiques pour la durabilité des (agro)écosystèmes et la sauvegarde/restauration des écosystèmes tropicaux et méditerranéens.

Les études et le champ d’application de l’unité sont principalement tournés vers les milieux méditerranéens et tropicaux, où les symbioses micro-organismes / plantes permettent d’améliorer durablement les productions agricoles et forestières, ainsi que la restauration d'environnements menacés.
Le projet de recherche repose sur une forte pluridisciplinarité des agents (écologie, microbiologie, biologie végétale, phylogénie, génétique, génomique, biologie cellulaire et moléculaire, physiologie, cytologie, bio-informatique) et l'utilisation d'approches innovantes (ingénierie écologique, génomique transcriptomique, métagénomique, ....).

Site web unité : https://umr-lstm.cirad.fr

Chiffres-clés :

L'unité réunit 40 agents permanents ainsi qu'un effectif important d'agents en accueil provenant des pays du Nord et du Sud.
Plus de 20 masters, doctorants, chercheurs postdoctorants et collaborateurs sont aussi accueillis en moyenne par an

École(s) doctorale(s)
ED 584 - Biodiversité, agriculture, alimentation, environnement, terre, eau
Établissements co-accrédités : AgroParisTech, Montpellier SupAgro, Université de Montpellier, Ecole des Mines d'Alès
Directeur : Marc BOUVY