actualités

19 fév 2019
Mooc Semences : pour le Gnis, « diversité rime avec complémentarité "
email imprimer

Le MOOC Semences « Semences végétales, quels enjeux pour notre avenir ? » a été conçu et produit par Agrocampus Ouest et le Gnis, avec le soutien d’Agreenium. Plus de 60 experts, chercheurs et enseignants, agriculteurs, sélectionneurs, semenciers, jardiniers, distributeurs ont été sollicités pour partager la passion de leur métier et déchiffrer, en des termes simples, les multiples dimensions des semences. Pour le Gnis, l’interprofession des semences et plants qui représente tous les acteurs de la filière (41 fédérations), il s’agit d’une première et d’une ouverture vers la diversité.

Entretien avec Marie Bigot, Attachée de direction Stratégie et Image (Gnis)

Pourquoi le Gnis a-t-il voulu se lancer dans la conception d'un mooc ?

Une des missions principales du GNIS est de donner à comprendre les semences. Pour cela, nous avons souhaité nous adresser à un très large public pour raconter la vie des semences et expliquer ce que font, chaque jour, des milliers de personnes, pour offrir les meilleures semences possibles. À travers le MOOC conçu en partenariat étroit avec Agrocampus Ouest, nous voulons mêler savoir académique et expériences de terrain. 

Quel était votre objectif en termes de message ? 

À travers le MOOC Semences, nous souhaitons faire prendre conscience de tout ce que peut comporter une toute petite graine, montrer toute leur complexité, tout en dévoilant l’excellence de la filière française. Nous voulons aussi montrer la diversité des semences, les semences certifiées, fermières, paysannes, cultivées en bio ou en conventionnel. Chaque démarche répond à des besoins précis, qui évoluent au fil des années et qui invitent aussi la filière à être toujours en mouvement. Diversité rime avec complémentarité.

Cet exercice a t-il fait évoluer votre perception du sujet ?

En faisant le tour de tous les sujets que l’on retrouve au cœur des semences, diversité, sélection et amélioration, production, contrôles et certification, propriété intellectuelle… avec l’équipe pédagogique, nous avons redécouvert combien cette filière avait du sens. En espérant que cela résonne aussi pour les plus de 2400 inscrits à ce jour ! 

 

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 3 mai, s’inscrire

Les cours démarrent le 20 mars

 

Retrouverle Mooc semences au Salon international de l’agriculture le mercredi 27 février

 

 

Ajouter un commentaire

Articles liés